En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous permettre et faciliter la navigation sur le site notamment en mémorisant vos préférences de navigation définies au cours de votre session.

Contact

contact@cnebmn.org

Info

Le Collège étudie les problèmes posés par l’enseignement et la recherche en biophysique et en médecine nucléaire et représenter les enseignants de biophysiques et de médecine nucléaire auprès des autorités nationales.

Connexion

Chers collègues, chers amis

Le début d’une nouvelle année est le moment traditionnel de présenter ses vœux. En cette période qui reste tourmentée sur le plan sanitaire, tout en maintenant cette tradition, j’aurais voulu y apporter un peu de fantaisie. Et pour cela, commencer par une citation attribuée à Confucius qui me permet de justifier cette variation (comme quoi, le principe de justification guide un certain nombre de nos actions) : « Il n’y a qu’une seule chose dans la vie qui ne change jamais, c’est le changement ».

Bien sûr, cette citation peut s’appliquer à ces vœux, mais elle concerne bien plus notre vie quotidienne, et aussi les divers variants d’un désormais célèbre virus ou… les réformes de nos études médicales… Et comme pour la thermodynamique où tout n’est pas résumé dans un seul principe, je complèterai cette citation par une seconde (et dernière), de Sénèque, qu’applique par nécessité notre collège « La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie ».

Pour ce qui est des études médicales, nous avons pas mal dansé durant l’année universitaire 2020-2021 avec la R1C, rock ou valse selon les facultés (voire tango avec le ministère), comme nous avons pu le constater lors de notre synthèse qui a suivi l’Assemblée Générale le 7 juin dernier à Paris. Heureusement depuis la dernière rentrée, le tempo s’est un peu ralenti.

Mais nous nous préparons pour la R2C qui finit de se mettre en place où, dans le corps de ballet des spécialités, certains chorégraphes de cette réforme considèrent la médecine nucléaire au mieux comme un coryphée mais très loin des danseurs étoiles… C’est à chacun de nous de montrer que nous pouvons y avoir notre place, en étant notamment très présent dans l’évaluation des étudiants, tant de leurs connaissances que de leurs compétences puisque la réforme cherche à valoriser ces deux aspects. Notre groupe de travail ECOS, animé par Florence Le Jeune est devenu très actif, permettant des échanges presque mensuels des différentes contributions apportées par ses membres. L’aspect global de l’évaluation sera l’objet de l’après-midi du séminaire de formation que nous vous proposons le mercredi 2 février 2022, maintenu pour l’instant en mode mixte, à Paris et en distanciel, et pour lequel l’inscription préalable est nécessaire puisque le nombre de places à la Maison de la Médecine Nucléaire est limité (pièce jointe). La matinée sera consacrée à la solution logicielle Doxaca intégrant le viewer Nicesoft, qui a bénéficié d’améliorations pour répondre à nos demandes et qui reste à privilégier lors des ateliers de formations de DPC pour permettre une réelle interactivité des participants.

Pour la R3C, les difficultés initialement rencontrées du fait des contraintes de la maquette et de ses 3 phases datent déjà puisque les premiers internes issus de cette réforme sont maintenant devenus spécialistes, mais cela ne nous empêchent de chercher à s’adapter à l’évolution de notre spécialité et en particulier au développement de la RIV. Pour éviter que la formation sur ces activités thérapeutiques, partie intégrante de notre spécialité, ne soit parfois sacrifiée au profit de l’imagerie et de la TEP en particulier, nous vous proposerons, au cours de notre prochaine Assemblée Générale, une adaptation de la maquette que nous soumettrons ensuite au ministère, si elle est validée. Cette Assemblée Générale se tiendra cette année à Paris la veille des JFMN, la matinée du mercredi 23 mars 2022. Nous y évoquerons les autres actions du CNEBMN, occultées ici pour insister sur les deux évènements de ce premier trimestre. L’après-midi sera consacrée à la structuration de la recherche en Imagerie et en Médecine Nucléaire, dont beaucoup d’entre nous n’ont qu’une connaissance très partielle.

En revanche, il y a quelque chose qui ne change pas cette année, c’est le montant de la cotisation au collège dont vous trouverez en pièce jointe l’appel à cotisation et dont je dois vous rappeler l’importance pour les finances du Collège et la vie de notre communauté !

L’année 2021 ne nous a pas apporté autant d’éléments favorables que je l’espérais il y a un an, tant pour la vie quotidienne professionnelle et personnelle, que pour notre Discipline, ce qui bien sûr incite à la prudence au moment de renouveler ces vœux. Pour ce qui est du champ de nos compétences, vous pouvez cependant compter sur l’engagement total du Conseil d’Administration du CNEBMN pour faire son maximum, soit directement, soit au sein d’un CNP de Médecine Nucléaire que l’on espère bientôt plus efficace grâce à de nouveaux statuts et rapidement opérationnel.

L’ensemble du Conseil d’Administration vous souhaite une très heureuse année 2022, avec pour chacun d’entre vous santé, bonheur dans votre environnement personnel, satisfaction, joie et sérénité dans le travail.

 

Pour le CA du CNEBMN

Pr Damien Huglo, Président